05/02/2014

Living like Harry Potter, part 2

Potter comes to town, back to 2012


Après avoir fini mon année comme aupair, j'ai donc décidé de vouloir rester. Mais qu’est-ce qui se passe après cette décision, comment s’établir en Suisse? Je peux dire que ce n’est pas si facile que ça, mais ça vaut absolument la peine et il ne faut jamais abandonner! A l’époque, je me renseignais sans arrêt. Petit à petit, je me suis rendue compte du système du pays, et de mes possibilités. Déjà, pour que tout le monde le sache, je trouve que la Suisse est un pays très sévère (l’une des raisons pour laquelle je l’adore). Les gens qui viennent des pays de l’Union Européenne bénéficient en principe de la libre circulation des personne, ce qui veut dire qu’ils peuvent rester en Suisse pendant 3 mois avec le but de chercher un emploi. Par contre, si on veut s’installer en Suisse pour plus longtemps, on doit être au bénéfice d’un permis.


Wish I had a B…

  

Alors, j’ai continué à me renseigner afin de connaître les principaux permis en Suisse. J’ai commencé à travailler comme aupair avec un permis L.


permis.jpgPermis L 

Permis de courte durée. Ce permis est valable au maximum pour 12 mois, et est destiné aux personnes qui ont un contrat à durée déterminée ne dépassant pas une année. Alors, quand j’ai commencé à travailler en Suisse, j’avais ce permis. Il faut savoir qu’avec ce permis les changements de lieu de travail et de domicile ne sont pas autorisés.

 

 

En ce qui concerne mon cas, après avoir décidé de vouloir rester en Suisse pour longtemps, et aussi pour mon projet (m’installer dans le pays, reprendre des études etc.) j’aurais eu besoin d’un autre type de permis, notamment le:

 

Permis B

 

Permis de séjour. Ce permis est destiné aux personnes qui ont un contrat à durée indéterminée ou à déterminée de plus de 12 mois. Le permis B est valable pendant 5 ans et il est renouvelable pour 5 autres années. En plus, avec ce permis on peut librement changer de travail ou de domicile.    

 

 

J’ai fait beaucoup de recherches, et j’ai trouvé enfin du travail, on m’a proposé un contrat à durée indéterminée, alors j’ai décidé de demander le permis B. Pour cela, il fallait que j’aille à la Commune de mon domicile pour déposer ma demande. Il y avait juste un "petit" problème...

 

Not that fast….

 

drapeau.jpg 

"Berne, 18.04.2012 - Lors de sa séance de ce jour, le Conseil fédéral a décidé d'activer, à l'égard des États de l'UE-8 , la clause de sauvegarde prévue dans l'accord sur la libre circulation. Dès le 1er mai 2012, des contingents seront réintroduits pour les autorisations de séjour de catégorie B délivrées aux ressortissants de ces pays. Par ailleurs, le Conseil fédéral a décidé d'examiner des mesures complémentaires dans les domaines des mesures d’accompagnement et de l’intégration."


La clause de sauvegarde

 

Il faut tout d’abord savoir, que mon pays d’origine, la Hongrie fait partie des états de l’UE-8 (Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Slovaquie, Slovénie et République tchèque).

Le 1er mai 2011, avec la suppression des contingents, ces pays, alors le mien aussi, bénéficiaient de la libre circulation pleine et entière. Par contre, la Suisse avait le droit d’introduire unilatéralement des contingents pour ces pays jusqu’en 2014, si le nombre d'autorisations de séjour ou d'autorisations de séjour de courte durée délivrées à des travailleurs provenant des pays de l'UE/AELE dépasse d'au moins 10 % la moyenne annuelle des autorisations émises au cours des trois années précédentes.


Comme le nombre d'autorisations de séjour B délivrées entre mai 2011 et avril 2012 a rempli cette condition pour les ressortissants des pays de l’UE-8, un contingentement à 2180 autorisations de permis B est entré en vigeur le 1er mai 2012. Ce contingentement a été appliqué pendant une année, jusqu’au 30 avril 2013, et les 2180 permis de séjour B ont été repartis trimestriellement.

 

Potter in trouble

 

Bad news for me…A ce moment-là, j’ai déjà tout projeté, j’avais une place de travail, je suis tombée amoureuse de la Suisse, mais tout d’un coup ce n’était plus du tout sûr que je puisse rester. J’avais deux options:

 

Option A: faire les démarches le plus vite possible pour la demande du permis B, et ne pas perdre l’espoir, même pas pour une seule seconde.

Option B: il n’existe que l’option A. Il faut savoir que je peux être très tenace.

  

Je devais attendre presque 3 semaines avant d’obtenir la réponse à ma demande. Je n’oublierai jamais cette période. Je lisais tout le temps des articles dans le sujet, j’étais continuellement en contact avec la Commune, on m’a dit de rester tranquille et d’attendre (you know, don’t play with the sleeping lion), mais j’ai également écrit au Service de la Population de Lausanne pour me renseigner. Je faisais des calculs, j’ai même demandé l’avis de l’expert David Talerman. A ce moment-là, j’aimais déjà tellement la Suisse que je ne pouvais même pas imaginer de ne pas pouvoir rester...


To be continued...

Commentaires

Option A: faire les démarches le plus vite possible pour la demande du permis B, et ne pas perdre l’espoir, même pas pour une seule seconde.

Option B: il n’existe que l’option A. Il faut savoir que je peux être très tenace.

"What for a Woman!" Yes! C'est ce qui s'appelle le réalisme féminin...et l'oubli à la clandestinité néfaste à tous...et au clandestin ou à la clandestine en premier. Bravo!

Écrit par : pachakmac | 08/02/2014

"What for a Woman!" Cela sent le hoax à plein nez.
"A ce moment-là, j’aimais déjà tellement la Suisse que je ne pouvais même pas imaginer de ne pas pouvoir rester..." Un peu trop, non ?
Au début, je me disais que c'était écrit par Stéphanie Pahud dont nous avions eu, Rabbit et moi, l'outrecuidance de nous moquer ou par lulu la nantaise reconvertie dans le piège à gros lourds machos.
Maintenant, en plein débat sur le 9 février, ce pourrait être l'oeuvre de Tafelmacher ou un autre avocat de la cause...

Mais si c'est du vrai, on va retrouver cette jeune dame à la direction de Nestlé dans 10 ans. Ceux qui parmi les Suisses ont de l'ambition en Suisse feraient mieux de s'accrocher...

Écrit par : Géo | 08/02/2014

Les commentaires sont fermés.