10/05/2015

SLAMMED SHUT

Slammed shut

There we go. Après plusieurs mois surchargés mais inoubliables, j’ai enfin du temps libre pour me mettre devant mon laptop, et écrire. Les mois précédents, j’ai passé pratiquement tout mon temps libre devant mes bouquins et notes pour étudier à mon examen RH. C’était la meilleure des choses que j’ai pu faire. Maintenant, pour la première fois dans ma vie, j’ai l’impression d’être exactement au bon endroit, au travail que j’aime à fond, dans le domaine qui m’intéresse vraiment, dans le pays où je voulais trouver ma place.

Closed doors are gifts

Il y avait pourtant une période pendant laquelle j’avais de la peine à comprendre pourquoi m’arrivent certaines choses. Même en faisant les plus grands efforts, je ne voyais aucun résultat. Doors closed, all the time. Doors slammed in my face. Ça m’a pris juste du temps à comprendre que les portes fermées sont en fait des cadeaux déguisés. Quand tu traverses une période vraiment merdique, au bout d’un moment, tu vas inévitablement péter un plomb. C’est-ce qui m’est arrivé. Et heureusement, car c’est à ce moment-là que j’ai enfin eu le déclic dans la tête. Si je n’avais pas traversé une période difficile, je n’aurais peut-être même pas remarqué que j’étais en train de frapper continuellement aux mauvaises portes. Après ce déclic, je ne voulais plus satisfaire aux attentes des autres, plus accepter des situations qui ne me convenaient pas, je voulais juste enfin être moi-même dans un pays étranger.

Who you are, what you want

Ça commence par se poser sérieusement la question : qu’est-ce que je veux honnêtement faire ? J’ai travaillé comme professeur de français, et je l’aimais bien. Puis j’ai eu de l’expérience dans l’éducation. Mais à 28 ans, je me suis rendue compte que mon vrai domaine commençait par Ret se terminait par H. Je veux honnêtement être une personne RH. Et ce n’est jamais trop tard de changer, ou de commencer, ou de recommencer. Croyez-moi, les six mois précédents, je travaillais comme une folle, pourtant, la plus grande partie du travail était d’affronter ce qui était honnêtement dans mon cœur, et de faire le premier pas. Après ce premier pas, marcher est devenu juste évident.

Where, when, HOW ?

Alors j’ai commencé à me renseigner à fond. Comment je vais devenir une RH en Suisse ? Il existe un endroit à Lausanne, l’Office cantonal d’orientation scolaire et professionnelle(Rue de la Borde 3d, 1014 Lausanne, 021 316 1170), c’est l’endroit parfait pour les étrangers qui veulent mieux comprendre le système suisse et avoir des informations sur leurs possibilités professionnelles. Je suis allée là-bas, et une conseillère super gentille m’a expliqué ce que je devais faire. Pour ceux qui aimeraient travailler dans les Ressources Humaines en Suisse, il existe une formation : Assistant/e en gestion du personnel, qui peut être suivie le soir et le weekend, alors 100% atteignable pour les gens qui travaillent, mais qui veulent par exemple changer de profession, ou se perfectionner. Ensuite, il fallait que je trouve une école qui délivre un diplôme reconnu par la Confédération. Mon choix est tombé sur la Société des employés de commerce à Lausanne, qui collabore avec l’Association faîtière suisse pour les examens professionnels supérieurs en Ressources Humaines (HRSE) qui délivre le Certificat d’assistant/e en gestion du personnel reconnu partout en Suisse. Pour pouvoir m’inscrire à la formation, je devais déposer un dossier auprès du HRSE, qui l’a accepté, alors je pouvais m’inscrire à la SECLausanne. Il faut également être bien préparé financièrement, la formation est un peu chère, mais ils sont sympas, et tu peux payer en trois parties, alors j’avais le temps de bien mettre de côté. Enfin, j’ai pu commencer la formation en septembre 2014. J’avais encore mon ancien emploi, et je fréquentais les cours le mercredi soir, et chaque deux semaines, des fois chaque semaine le samedi matin. Je vais écrire de la suite dans mon prochain article, but let’s just say, quand j’ai commencé à suivre les cours de RH, j’avais le sentiment de respirer de l’air frais de nouveau. Autant ça m’a fait peur au départ de recommencer pratiquement depuis zéro, autant c’était un des meilleurs choix de ma vie. C’est quoi alors la réponse ? Quand on est au bout de notre espoir, et on se demande : pourquoi de mauvaises choses nous arrivent ? Je suis arrivée à une conclusion toute simple : shit happens, but even if it is impossible to see it right away, shit happens always for a good reason.

SMARTY

A ma formation, on a appris quelque chose que je gardais bien en tête et qui peut être utile pour d’autres gens aussi. En gros, quand tu te fixes un objectif, il faut qu’il soit SMART.

S = spécifique ; no more blabla, ça doit être clair et précis

M = mesurable ; par exemple, au lieu de me dire, « je dois étudier à mon examen », j’ai pris une feuille et je me suis fait un planning pour chaque semaine, quelle matière, quel jour, de quelle heure à quelle heure je vais apprendre

A = atteignable ; quand je me suis rendue compte que je voulais travailler dans les RH, je n’arrêtais pas de me renseigner car je voulais atteindre mon but, et c’était un but vraiment atteignable ; flying to the Moon for example would have been a bit more difficult.

R = réaliste ; avoir les deux pieds sur terre

T = temporel ; as Robin said in How I met your mother, « timing is a bitch », but there is a right time for everything…

And here comes my extra letter :

Y = YOU

C’est-ce que j’ai appris. Tu peux avoir mille objectifs, tu peux faire tout ce que tu veux pour les atteindre, mais si ça ne vient pas vraiment de toi-même, tu ne seras jamais heureux. Ton objectif doit être SMARTY.

Spécifique

Mesurable

Atteignable

Réaliste

Temporel

YOU…

Don’t ignore the doors !

Dans mon prochain article, j’ai des choses à raconter de la formation, et de comment trouver notre place dans notre nouveau domaine. But let’s go back for one second to those doors…Il y a une porte dans ma vie que j’essayais d’ouvrir pendant très-très longtemps, en vain. J’aurais dû simplement comprendre que cette porte ne voulait pas que je l’ouvre, et très probablement ce n’était pas l’endroit où je devais aller. Je ne le saurai jamais. Puis, j’ai parlé ce matin avec mon meilleur Ami. Il n’aurait pas pu mieux formuler que je viens enfin d’accepter… :

« That door is slammed shut! The universe doesn’t want you to go in, and for a good reason. If you believe in it, then the universe will shut doors and open new ones. Sometimes you’ve to walk through many doors to finally reach your destination. These are lessons. Don’t ignore the doors ! »

I won’t.

Slammed_shut.JPG

Commentaires

Une longue absence pour se trouver. Si vous n'avez finalement pas quitté la Suisse, c'est qu'ici vous avez trouvé la source et les énergies nécessaires d'y faire votre place. Alors tout de bon pour vos études en RH.

Écrit par : pachakmac | 12/05/2015

Bonjour!

Oui, je suis ici, et excusez-moi de ne pas avoir donné mes nouvelles plus tôt, période super chargée....mais ça valait la peine ^^

Écrit par : Nòra | 12/05/2015

Pas de problème, Nora. La vie se prend et n'attend pas. Votre jeunesse vous excuse de vos échappée belles. Profitez bien de vos expériences et venez nous les raconter avec cette écriture qui ne connaît pas le langage stéréotypé. J'aime bien votre liberté.

Écrit par : pachakmac | 13/05/2015

Les commentaires sont fermés.